OLYMPIQUE TERRENOIRE : site officiel du club de foot de ST ETIENNE - footeo

Les Lions surfent sur la nouvelle Wague !!!

25 juin 2018 - 12:47

COUPE DU MONDE DE LA FIFA 2018™

Les Lions surfent sur la nouvelle Wague

 

 

     

De notre reporter d'équipe avec le Sénégal, Cynthia Nzetia

La valeur n’attend point le nombre des années. Si il y en a un qui confirme cet adage, c’est bien Moussa Wague. Du haut de ses 19 ans et huit mois, le latéral droit sénégalais est devenu le plus jeune buteur africain de l’Histoire de la Coupe du Monde.

"Vous venez de me l’apprendre, je ne le savais pas. Vous êtes sûrs de cette information ? Je suis le plus jeune buteur africain de l’Histoire du Mondial. C’est énorme !" s'exclame incrédule le benjamin de la sélection sénégalaise au micro de la FIFA. A 19 ans et 263 jours, il efface le record du Ghanéen Haminu Draman, qui avait 20 ans et 82 jours lorsqu’il a trouvé le chemin des filets contre les Etats-Unis en 2006.

Outre ce but, la prestation de Moussa Wague contre le Japon a confirmé les espoirs mis en lui. L’arrière droit du KAS Eupen a tout fait comme un patron d’après les dires de Cheikhou Kouyaté. Le natif de Bignona ne s’est pas ménagé, il a créé des décalages sur son flanc droit, coupé les transmissions entre Takashi Inui et Yuya Osako, les attaquants japonais, et même relayé les instructions du sélectionneur Aliou Cissé à ses coéquipiers.

"Le coach me fait confiance, je ne me dois pas de le trahir. En début de saison, je m'étais lourdement blessé au dos et il m’a appelé souvent pour prendre des nouvelles", sourit-il.

 

Le jeune défenseur sait prendre des initiatives, lui qui a supplanté l'expérimenté Lamine Gassama dans le onze sénégalais. Face aux Japonais, Wague s'est retrouvé idéalement placé dans la surface pour reprendre instinctivement le centre de Youssouf Sabaly (71'). “Je ne peux pas même pas vous décrire mon but. J’avais le ballon, j’ai vu les cages, j’ai tiré et j’ai marqué. Dans ma tête maintenant c’est la folie ! Mon premier but dans un Mondial, je ne pouvais pas rêver mieux”.

Si la prestation du Casamançais est à saluer, le Sénégal peut quant à lui nourrir des regrets. “ Par deux fois on marque, on mène, par deux fois, le Japon égalise. On leur a laissé la possession et ils nous ont emmenés dans un faux rythme, ce qui a conduit à des sautes de concentration de notre côté. On a joué souvent trop bas, cela nous a été fatal”, regrette-t-il.

Wague et les Lions de la Téranga sont bien décidés à saisir leur chance face à la Colombie, dont la victoire contre la Pologne a complètement relancé le Groupe H. Avec un point d'avance sur les Cafeteros, les Sénégalais iront en huitièmes de finale en cas de nul ou de victoire. Dans le même temps, les Nippons joueront face à la Pologne, déjà éliminée.

“Ce match, c’est une finale. Toutes les équipes ont leur destin entre leurs pieds. La Colombie reste une équipe forte mais on va tout faire pour gagner”, prévient le Sénégalais, motivé comme jamais.

 

Commentaires

BOUTIQUE DU CLUB !!!