OLYMPIQUE TERRENOIRE : site officiel du club de foot de ST ETIENNE - footeo

Wahbi Khazri : la bonne pioche pour Sainté !!!

9 août 2018 - 12:54

ASSE Mercato – Wahbi Khazri : « Je suis allé là où j’ai senti qu’on me voulait le plus»      

 

Présent devant les médias vendredi à L’Etrat pour sa présentation officielle, Wahbi Khazri a fait part de ses ambitions et de sa joie de pouvoir porter le maillot vert. Il s’est expliqué sur son choix, mettant en avant les rôles joués par Jean-Louis Gasset et Yann M’Vila.

But : Wahbi, cela faisait plusieurs saisons que votre nom revenait à Saint-Etienne et vous voilà Stéphanois. Quels sont vos sentiments ?

Wahbi KHAZRI : Je suis très content. Très excité aussi. Je suis impatient de jouer à Geoffroy-Guichard avec ce maillot. J’ai hâte de débuter ! Jouer dans le Chaudron, c’est toujours difficile quand vous êtes l’adversaire de Saint-Etienne. C’est un peu comme à Bastia. J’ai connu ça. Il y a de la ferveur, de belles ambiances. C’est le genre de stade qui fait rêver. On va essayer d’amener ce public avec nous, de lui donner du plaisir.

 

 

Vous aviez d’autres sollicitations. Pourquoi avoir choisi l’ASSE ?

C’est vrai que j’avais le choix, je ne vais pas le cacher. Ça fait plaisir d’être convoité. On travaille pour ça. Pendant la Coupe du monde, j’étais concentré sur le terrain. J’ai laissé mes conseillers gérer. Et à mon retour de Russie, j’ai fait mon choix.

 

Rennes était pourtant qualifiée pour la Ligue Europa, ce qui n’est pas le cas de l’ASSE…

Oui. Mais j’ai pesé le pour et le contre, et je suis allé là où j’ai senti qu’on me voulait le plus. A Saint-Etienne, j’ai vraiment ressenti ça, que tout le monde me voulait. Et puis il y a le public, le stade. Geoffroy-Guichard, c’est excitant !

 

Quel a été l’impact de Jean-Louis Gasset dans votre décision ?

Il a joué un rôle important. Il m’a montré un vrai intérêt. Je l’ai senti dans les discussions. Quand un coach comme lui vous déclare sa flamme, c’est dur de dire non. Si mon cœur a penché pour Saint-Etienne, c’est aussi pour ça, et pour l’histoire du club.

 

Il y a aussi la présence de Yann M’Vila, avec qui vous avez joué à Sunderlund…

Tout à fait. On est très proches Yann et moi. Il ne m’a dit que du bien de l’ASSE, du groupe, du contexte. Ça a fait pencher la balance aussi.

 

Vous connaissez d’autres joueurs ?

Je les connais quasiment tous. La plupart, cela fait quelque temps que l’on joue les uns contre les autres. A force, on discute, on sympathise. Je ne serai pas dépaysé ! En plus, j’ai senti que tout le monde était content de me voir. Ça fait plaisir.

 

Avez-vous discuté de votre rôle avec le coach ?

Pas encore. On verra à quel poste il compte m’utiliser. Moi, tant que je suis sur le terrain… Mon but, c’est de m’éclater, d’être performant. Je joue là où on me met. Mon seul souci, c’est d’être performant.

 

« J’espère franchir encore un palier, aller le plus haut possible. Il y a un bon groupe ici, une belle équipe. Je pense qu’on peut aller titiller une place dans les 4 ou 5 premiers. »

 

Vous avez pris l’habitude de jouer en pointe ces dernières saisons…

Oui. On m’a donné pas mal de liberté. J’apprécie ça, le fait de pouvoir bouger, cette liberté offensive. Ça m’a pas mal souri ces derniers temps. J’ai été assez performant que ce soit en club ou en sélection. Je suis polyvalent. Je peux jouer à pas mal de postes. C’est le coach qui décidera.

 

Quels souvenirs garderez-vous de la Coupe du monde ?

Malgré l’élimination au premier tour, c’était un grand moment. La Coupe du monde, c’est le top niveau, un super événement. Ce n’est pas tous les jours que l’on joue contre Hazard, Lukaku ou Harry Kane.

 

Quels sont vos objectifs en rejoignant l’ASSE ?

J’espère franchir encore un palier, aller le plus haut possible. Il y a un bon groupe ici, une belle équipe. Je pense qu’on peut aller titiller une place dans les 4 ou 5 premiers. J’espère aider l’équipe à atteindre ses objectifs, marquer des buts, être décisif. C’est ce qu’on attend des attaquants.

 

Vous avez pu vous reposer après le Mondial ?

Oui. J’ai eu 20 jours. Je me sens bien. Il faut que je retrouve le rythme mais ça va aller. Je suis impatient de débuter.

Laurent HESS

 

 

Stade Rennais. Khazri, les enchères sont finies... On reverra Khazri en L1 la saison prochaine... mais sans doute à Saint-Etienne. On reverra Khazri en L1 la saison prochaine... mais  à Saint-Etienne. | PHILIPPE RENAULT

par Ouest-France

   

L'international tunisien Wahbi Khazri, 27 ans, auteur d'une très bonne saison au Stade Rennais alors qu'il était prêté par Sunderland (relégué en 3e division anglaise), aurait finalement opté pour l'AS Saint-Etienne. Fin du feuilleton.

 

Wahbi Khazri ne retrouvera pas la Piverdière le 16 juillet comme les internationaux sénégalais du Stade Rennais. A 27 ans, et alors qu'il est en vacances depuis l'élimination de la Tunisie au Mondial, il aurait fait son choix après trois semaines d'enchères entre le SRFC et Saint-Etienne, auxquelles il a largement contribué. Les Verts et Jean-Louis Gasset auraient eu le dernier mot et Khazri poursuivrait ainsi sa trajectoire singulière de footballeur après Bastia, Bordeaux, Sunderland et le Stade Rennais, donc. Retour sur les trois dernières semaines de négociations.

 

Une première offre rennaise jugée trop faible

Si la dernière apparition de l'attaquant au Roazhon Park remontait au 29 avril contre Toulouse (2-1), le Stade Rennais savait ce qu'il devait à Wahbi Khazri. Ses neuf buts et ses deux passes décisives la saison dernière faisaient en effet pencher la balance pour un transfert définitif en Bretagne, alors qu'il n'était que prêté par Sunderland (relégué au printemps en D3 anglaise).

Le SRFC a donc formulé une première offre très vite après la 38e journée, et très vite repoussée par les conseils du joueur car jugée trop faible, notamment au niveau salarial.

 

Saint-Etienne entre dans la danse

Auteur de deux buts et deux passes décisives au Mondial, Khazri poursuivait donc son bonhomme de chemin. Le dossier n'avançant plus avec le Stade Rennais, Saint-Etienne est entré dans la danse, devenant très vite une réelle concurrence dans ce dossier. Khazri n'était pas insensible, déjà, au discours de Jean-Louis Gasset, le technicien stéphanois. Les Verts s’engouffrent alors dans la brèche d’un mercato atone auquel Khazri n’échappe pas. Sunderland n’a alors pas d’autres offres que celles des Bretons et des Foréziens. Marseille, un temps intéressé pendant la saison, a finalement changé d’optique avec la non-participation à la Ligue des Champions.

 

Nouvelle proposition du Stade Rennais

Mercredi dernier, cette concurrence pousse Olivier Létang à revoir sa copie et à formuler une nouvelle proposition : revalorisation salariale à hauteur de 200 000 euros brut mensuels et un contrat de quatre ans, contre trois au départ. La veille, lors de la conférence de reprise du Stade Rennais, le président avait déclaré : « La balle est entre les mains de Wahbi, avec lequel on a, et Sabri (Lamouchi) et moi, conservé le contact de façon très régulière. On attend une réponse. On se doit nous aussi d'être professionnels, donc on discute avec un certain nombre d'autres joueurs à ce poste. »

Sabri Lamouchi, lui, n'avait pas caché son souhait : « Il est clair que, pour l'entraîneur que je suis, conserver Wahbi c'est un gain de temps énorme. »

 

 

Gasset prend le téléphone, son président le chéquier

À la suite de la nouvelle offensive rennaise, mercredi soir donc, Saint-Etienne réplique. Si les Stéphanois n'ont pas allongé la durée du contrat qu'ils lui avaient proposée (trois ans), ils jouent en revanche la carte du défi sportif. Jean-Louis Gasset, le technicien des Verts, s'est en effet entretenu au téléphone avec Khazri, arguant que l'équipe qu'il est en train de bâtir jouerait le très haut tableau de la Ligue 1 la saison prochaine.

     

L'international tunisien a écouté ses arguments puis s'est donné un nouveau temps de réflexion, prolongeant ainsi la montée des enchères autour de son cas.

Une tactique payante puisqu’on parlerait aujourd’hui d’un salaire proche de 350 000 euros bruts mensuels et quatre ans de contrat. Sunderland toucherait sept millions d'euros d'indemnité de transfert (+ 3 de bonus). 

Commentaires

BOUTIQUE DU CLUB !!!